La Galvanisation des trampolines – Késako?

Dans votre recherche de trampoline, il est important que le trampoline soit protégé contre la corrosion. En effet, un trampoline peut être amené à rester dehors toute l’année pour diverses raisons : vous n’avez pas la place de ranger votre trampoline dans votre garage, ou peut être aussi que rien n’arrête vos enfants lorsqu’ils veulent faire du trampoline, même pas le froid !

Bien que vous puissiez installer une bâche de protection sur le trampoline, l’armature du trampoline, qu’en a elle, reste à l’air libre. Voilà pourquoi, sans protection anticorrosion, votre trampoline discount fera un rebond rapidement de votre jardin à la déchetterie.
Nous allons répondre à vos questions sur notre principe du traitement anticorrosion que nous utilisons sur nos trampolines.

L’armature du trampoline est composée d’acier avec un diamètre de tube plus ou moins large et plus ou moins épais. Cet acier pourrait être utilisé à l’état brut sans protection comme sur les trampolines pas cher parfois mais cela ne pourrait convenir pour un usage sur le long terme. Il faut que votre acier soit protégé pour qu’il dure longtemps.

Pour cela, nos trampolines sont galvanisés c’est-à-dire qu’un autre métal est ajouté à l’acier : le zinc qui s’oxyde beaucoup moins rapidement que l’acier (25 fois plus lentement)

En métallerie, le terme exact et complet de galvanisation est « galvanisation à chaud au trempé ». Ainsi votre armature de trampoline est imperméable et est plus résistant mécaniquement.
En immergeant les pièces de l’armature du trampoline dans un bain de zinc en fusion à 450 °C environ, on applique et on solidarise totalement ainsi le zinc à l’acier sur plusieurs couches.

Résistance_mécanique_couches_alliages

La protection n’est pas posée sur l’acier, le zinc est chimiquement lié à l’acier du trampoline à ce degré de température. Cela se fait en plusieurs étapes précises que nous allons résumer ci-dessous :

  1. Dégraisser : il faut retirer les impuretés présentes sur l’acier qui servira pour votre trampoline grâce à du carbonate de sodium par exemple.
  2. Rincer : ensuite, les pièces sont rincées pour retirer le produit nettoyant.
  3. Décaper : on enlève la calamine qui s’est formé malgré les hautes températures.
  4. Rincer : une nouvelle fois, il faut retirer les dernières impuretés.
  5. Le fluxage : procédé qui permet d’éviter que l’acier du trampoline s’oxyde avant d’entrer dans le bain du zinc grâce à un produit liquide contenant du chlorure de zinc et de chlorure d’ammonium portée à 60°C. Cela favorise en même temps le futur mélange chimique du zinc et du fer de votre futur trampoline.
  6. Sécher : comme son nom l’indique, on fait sécher l’acier avant immersion.
  7. Galvaniser : dans un bain à 450°C de zinc qui est fondu du coup, l’acier est y plongé et y ressort quelques minutes plus tard.
  8. Contrôler : pendant que l’acier refroidi à l’air libre, la pièce de l’armature du trampoline est contrôlée afin de s’assurer que le procédé technique s’est bien effectué.

De plus, le terme « galvanisation à froid » n’existe pas. On ne peut pas lier le zinc à l’acier dans un bain à minimum 450°C.

Il existe d’autres procédés anticorrosion mais seulement la « galvanisation à chaud au trempé » vous garantit une protection totale de l’armature de votre trampoline durant de nombreuses années.
Avec plus de 40 ans d’expérience, nous pouvons nous assurer qu’avec ce procédé votre trampoline pourra résister aux aléas des saisons et du temps dans votre jardin.

L’équipe France Trampoline

Ce contenu a été publié dans Spécificités techniques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.